Un transfert repoussé

Après ces fêtes un peu tristes pour moi, j’espérais vous donner de bonnes nouvelles aujourd’hui, mais il n’en est rien, vous l’aurez compris à mon titre. J’ai fini l’année 2018 épuisée, après cette fausse couche qui a finalement beaucoup duré. D’abord 3 semaines de saignements importants, puis une diminution, juste avant une hémorragie qui m’a valu une demi-journée aux urgences (ah le folklore des urgences, ça vaudrait le coup d’un article!). On m’a parlé, sans trop de certitude, de caillots résiduels et/ou d’un éventuel fibrome. Aïe ! On m’a de nouveau proposé du Cyt*tec que je n’ai pas voulu prendre « au petit bonheur la chance ». Et puis ça s’est arrêté tout seul au bout de quelques jours et j’ai pensé que ça avait peut-être été un nouveau cycle qui démarrait très tôt (avec des règles certes hémorragiques, suite logique éventuelle de la fausse couche). Une nouvelle écho, dans un vrai centre d’échographie (pas aux urgences !), 4 jours après, a confirmé que tout était rentré dans l’ordre malgré tout. Il faut savoir que nous avions décidé de repartir à l’aventure au plus vite pour clore ce nouveau chapitre PMA rapidement, avec ou sans petit deuxième. J’ai donc revu le Dr D./ Hope le 26 décembre et lancé le protocole puisqu’un nouveau cycle venait juste de démarrer (encore très tôt). Le rendez-vous d’aujourd’hui avec elle devait confirmer le transfert de notre dernier embryon pour ce week-end. Mon endomètre avait bien poussé, mais voilà qu’elle aperçoit une petite tache suspecte au fond de la cavité. Ni une, ni deux, elle m’envoie chez sa copine le Dr T., reine de l’hystéroscopie. J’étais très loin d’imaginer ça: c’était un reste de placenta de la fausse couche (une « rétention fundique » de 5mm), qu’elle a « gratté » et réussi à décoller. Sans douleur, je tiens à préciser, elle est vraiment trop forte! Résultat des courses: le TEV est reporté d’un mois (au moins). Je dois rappeler le Dr D. à J1 de mes prochaines règles et prendre rendez-vous avec elle pour une écho à J8. Je vous tiendrai au courant bien sûr.

J’ai un peu de mal avec les vœux, mais je ne peux pas finir cet article sans vous souhaiter le meilleur pour la nouvelle année, qu’elle soit surtout la plus douce possible pour chacun/ chacune d’entre vous. Comme je le dis souvent depuis le décès de mon frère, la vie est un combat. Prenez soin de vous.

Publicités

Livre « Am Stram Graine »

Parlons du don de gamètes avec nos enfants. Des familles grâce au don de gamètes. Nous conseillons toujours aux personnes qui nous interrogent sur « comment parler aux enfants du don de gamètes ? » d’utiliser des supports, comme les livres pour enfants ou la création de vos propres support à utiliser ensuite avec vos enfants. Les […]

via Am Stram Graine — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

L’urgence de vivre

« On n’a pas su trancher. Ça faisait des années qu’on se disait que notre vie commencerait plus tard, bientôt, un jour.

Quand on aurait changé de patron, quand on aurait un enfant, quand on gagnerait plus d’argent, quand on ferait plus de sport, plus l’amour.

A force de faire des projets, on est devenus des projets. Il faut accepter d’avoir une vie imparfaite mais présente. »

Discours lors d’un enterrement dans la pièce de théâtre Smoke Rings, par la Cie du Libre Acteur, créé d’après Ring de Léonore Confino (en ce moment au Théâtre Michel).

La fausse couche est derrière moi (enfin j’espère)

Merci à toutes pour vos messages de soutien. La semaine dernière a été longue, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ma fille a été malade (rien de grave, une belle rhino) et je l’ai gardée à la maison, tout en essayant de joindre désespérément le Dr D. pour savoir comment gérer l’étape suivante. Sans réponse de sa part (jusqu’à vendredi!), j’ai décidé d’arrêter mon traitement le mardi soir (c’était le lendemain de l’écho) et de joindre le Pr P., mon gynéco obstétricien ici dans la ville rose, pour avoir ses conseils. Il m’a proposé d’attendre quelques jours (en espérant l’expulsion « naturelle ») et de venir le consulter aux urgences le dimanche car il y serait de garde.

J’ai un peu saigné mercredi matin, alors j’ai préféré ne pas aller à l’école, mais cela s’est arrêté de suite. Idem dimanche matin. Nous nous sommes donc rendus aux urgences hier midi. Le Pr P. m’a fait une nouvelle écho qui a bien confirmé l’arrêt de la grossesse (sac gestationnel toujours vide). Il m’a donc prescrit le cyt*tec et m’a dit que je pouvais attendre le lendemain, cad aujourd’hui lundi. Je n’avais pas envie de le prendre, mais alors pas du tout du tout… Je trouvais que c’était un peu tôt et puis supporter la douleur des contractions d’un accouchement pour expulser un sac vide, ça ne me disait rien du tout (j’avais lu que c’était assez violent avec le cyt*tec). Je me suis dit que la nuit porterait conseil et que j’aviserai ce matin. Je n’en ai pas eu besoin. Les contractions se sont déclenchées naturellement hier soir, très douloureuses (la spasf*n est resté sans effet et je n’avais rien d’autre). Cela a duré jusqu’à presque minuit et j’ai perdu énormément de sang. Je suis épuisée, mais je me repose à la maison, le Pr P. m’ayant arrêtée pour 48h.

Je saigne encore, mais je pense que le plus gros est passé et j’espère que la FC est maintenant derrière moi. J’ai une écho de contrôle lundi prochain à midi.
Tout cela donne à réfléchir pour la suite en tout cas; je n’avais jamais vécu de FC et je n’ai pas vraiment envie d’en revivre une. Quand je pense que certaines d’entre vous en ont vécu plusieurs, voire même à répétition… je comprends mieux ce que c’est maintenant et j’ai encore plus d’empathie pour vous toutes.

Comme je le disais dans mon article précédent, il nous reste un dernier embryon vitrifié. Allons-nous aller le chercher celui-là? Je ne sais pas, je ne sais plus… Je vais déjà envoyer un mél à la clinique pour connaître la qualité de ce dernier, pour savoir s’il a réellement ses chances ou pas… Puis reprendre éventuellement un nouveau rendez-vous avec le Dr D.

Game over

Les nouvelles sont mauvaises. C’était trop beau pour être vrai cette étincelle de vie dans le chaos de la mienne…

L’écho de ce soir (à 7SA) a montré un sac gestationnel vide, l’embryon a donc arrêté son développement. Quand? Pourquoi? On ne le saura jamais. Par contre, cela expliquerait peut-être l’évolution farfelue de mes taux de bHCG.

Nous sommes déçus et tristes, mais comme je l’ai dit à la gynécologue échographe, nous avons déjà l’immense chance d’avoir notre fille, alors tout est relatif.

Il nous reste un dernier embryon vitrifié, one shot! Mais en attendant d’envisager un nouveau départ, il va falloir gérer cette fausse couche. J’y avais réchappé pendant tout mon parcours PMA, voyons voir cette nouveauté…

Bonne nuit à toutes et à tous.

Je souffle

Merci à toutes pour vos pensées.

J’ai bien fait de ne pas (trop) m’inquiéter, j’ai fait l’écho ce matin comme prévu et tout va bien! Bien sûr, c’était trop tôt pour apercevoir l’embryon, mais le sac gestationnel est bien placé au fond de l’utérus et la gynéco a vu une ébauche de vésicule vitelline.

Prochaine écho de « vitalité foetale » (j’ai appris ce terme ce matin) le 19 novembre pour confirmer la présence d’un embryon et voir éventuellement son petit coeur clignoter. Je serai à presque 7SA.

Je sais que rien n’est encore gagné, mais on va quand-même essayer de souffler un peu maintenant…

Ça se corse

J’espérais faire seulement un ÉDIT sur mon article précédent avec le taux du jour, mais comme les montagnes russes continuent, je me suis décidée à écrire ce nouveau post.

Taux de ce matin à 1582 UI, ce n’est pas énorme certes, mais ça a fait x 1,7 depuis avant-hier et ça nous paraissait correct. Mais ça ne plait pas au Dr D., elle dit que ça n’évolue pas très bien et me demande de faire une écho en urgence demain, elle soupçonne une grossesse extra-utérine. Allons bon… Comme le dit Anabelle, j’en vois de toutes les couleurs depuis quelque temps… J’ai trouvé un rdv à 9h20 dans un centre écho réputé ici. Je vous donnerai des nouvelles bien sûr. Je ne suis pas très inquiète, peut-être que je devrais; on verra bien…

Bonne soirée.