Arès n’est plus

Taux Béta hCG <1, ça a le mérite d’être clair.

J’aurais dû m’en douter, vu les signes avant-coureurs : une poussée d’acné depuis quelques jours, une grosse migraine mercredi et des douleurs abdominales hier après-midi. Mais, mes règles n’étant toujours pas là, je commençais à espérer que ces signes soient ceux des bouleversements hormonaux d’un tout début de grossesse. Cette nuit, j’avais même imaginé le titre de mon article d’aujourd’hui : « Arès est dans la place », ça sonnait plutôt bien. Je me disais, après tout, pourquoi pas, pourquoi ça ne m’arriverait pas à moi, pourquoi est-ce qu’on ne connaîtrait pas la joie d’un taux positif pour une fois et l’espoir de monter enfin dans le train ? Non, vous ne lirez rien de tout ça, Arès n’est plus.

J’ai très peu dormi cette nuit, j’étais angoissée, mais ce matin, je me sentais légère et gaie. Nous sommes allés faire la prise de sang assez tôt, puis nous nous sommes lancés dans les achats pour Noël. La ville commençait à se réveiller, il n’y avait pas trop de monde, c’était agréable. Nous sommes rentrés à la maison pour déjeuner et j’avais déjà reçu le mél du laboratoire, avec le lien vers le résultat. J’ai eu très peur avant de cliquer, Zeus était confiant. Et puis, nous avons reçu la claque, une nouvelle claque. Arès n’est plus.

Le plus difficile est de ne pas savoir ce qui s’est passé, de ne pas savoir si Arès n’était pas assez costaud ou bien si c’est l’environnement qui n’était pas accueillant (cad moi). Ou les deux.

Mon premier réflexe a été de retourner voir sur le net les comparatifs de cliniques à l’étranger pour les fiv DO* (notamment celui de Lily, « Les aventures de Lily au pays des cigognes »). A vrai dire, on y pense depuis l’échec de notre première fiv. On en a donc déjà pas mal discuté ensemble et nos réflexions avaient avancé lentement sur le sujet. Nous nous sommes dits que nous allions les contacter, y réfléchir plus sérieusement.

Mais je ne sais plus. Je ne sais pas si nous devons nous acharner et subir encore d’autres échecs et de nouvelles claques dans la figure. Certes, faire appel à un don d’ovocytes pourrait pallier à la médiocrité de mes gamètes, mais j’ai aussi une maladie auto-immune et des anticorps agressifs qui, malgré la cortisone, se sont peut-être attaqués à notre embryon. Une fiv DO ne résoudra malheureusement pas ce problème.

Alors que faire ? Laisser enfin mon corps tranquille, se concentrer sur notre démarche d’adoption et essayer de faire le deuil de l’enfant biologique ? Ou bien tenter le tout pour le tout ?

Je dois réfléchir à ce dont j’ai réellement envie. Ai-je vraiment envie de porter notre enfant ? Ai-je envie de prendre des risques ? Ai-je encore la force de me battre et de recommencer sans garantie de succès ?

Le souci, c’est que, pour l’instant, je n’ai envie de rien.

Fiv DO*: fécondation in vitro avec don d’ovocytes.

Publicités

14 réflexions sur “Arès n’est plus

  1. Je suis sincèrement désolée d’après cette triste nouvelle. La claque est super dur ; je comprends tellement ce que tu ressens. Prends le temps, le temps d’être triste, le temps du questionnement aussi. Je suis d’accord avec toi, c’est dur de ne pas savoir ce qu’il se passe entre le transfert et le moment où on apprend la fin de l’aventure.
    Plein de courage pour surmonter tout ça, je t’envoie plein de bisous de réconfort et un câlin. ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Vraiment navrée pour cette cruelle nouvelle…
    Je pense qu’il faut encaisser ce nouveau choc avant de pouvoir réfléchir à la suite…
    Et bien sûr chaque situation est différente mais on a vu des personnes avec des cellules tueuses surmonter cela, alors pourquoi pas tes soucis d’immunité?

    Aimé par 1 personne

  3. Je continue à penser fort à toi et ne sais que trop ce que tu peux ressentir… Laiisez-vous le temps de la reflexion, la suite que doit prendre votre parcours s’imposera logiquement et vous saurez au fond de vous ce que vous voulez faire ou ne pas faire. Il n’y a pas de bon ou mauvais chemin, il n’y a que celui que l’on est prêt à prendre. Courage. Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

  4. Fortuna comme je suis désolée pour toi je te suis sur un forum et on s’est vu à sjl…..je comprend ta déception et ta douleur et je me mets à ta place nous avons le meme age…c’est ce qui nous frêne dans nos futurs démarches…
    Peut être qu’il t’est possible de faire les 2 pourquoi pas…
    Une amie a eu recours au dons d’ovocytes en république tchèque et ça a marché une joli petite fille dont je suis fière d’être la marraine ….elle est inscrite à l’association MAIA qui l’a guidé dans toutes ses démarches administratifs….elle a monté un dossier auprès de la sécu et les frais médicaux ont été intégralement remboursés et une partie du voyage également….
    Je te souhaite beaucoup de courage surtout en cette période de fete (je sais en connaissance de cause)…entoures toi de ta famille et de tes amis…

    courage ma belle et donnes nous de tes nouvelles

    bisous

    J'aime

  5. Je suis triste de lire cette nouvelle.
    Tous ces échecs et ces difficultés doivent effectivement soulever nombre de question.
    Pourquoi ne pas prendre contacte avec une clinique en Espagne ou belge pour discuter avec eux des possibilités du don de gamètes?
    Je suis de tout cœur avec vous, plein de bécots de réconfort.

    J'aime

  6. Merci à toutes pour vos gentils messages de soutien!!!

    Nous allons effectivement prendre le temps de la réflexion pour envisager la suite. Pour nous aider, nous avons rdv avec le biologiste de notre centre mardi prochain et le 6 février avec le Dr D*vy à Paris. A suivre donc…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s