Notre rendez-vous à Paris

Nous sommes rentrés hier soir de Paris, après un week-end prolongé et surtout après cette fameuse rencontre avec le Dr D.

Le rendez-vous a duré une heure, la gynécologue a pris le temps d’éplucher tout notre dossier. On avait tout emmené et on avait même fait un tableau récapitulatif de toutes les tentatives, avec le détail des stimulations et des résultats.

Elle est souriante, agréable, ça fait du bien. Elle me trouve très fatiguée…

Premier constat : nous n’avons eu que très peu d’embryons transférés par rapport au nombre de tentatives (4 embryons pour 6 stimulations au total). L’insuffisance ovarienne en est évidemment la cause.

Deuxième constat : nous aurions pu faire des inséminations avec nos paillettes. Mon mari en a en effet au Cecos depuis 2005, auto-conservation faite avant son orchidectomie (ablation d’un testicule car tumeur). Les inséminations se font via des stimulations plus douces et auraient permis de moins fragiliser mes ovaires et d’obtenir peut-être des ovocytes de meilleure qualité. Elle comprend que les équipes qui nous ont suivis ont préféré partir directement pour les fiv pour ne pas perdre de temps. C’est encore faisable, il faudrait en prévoir 3 ou 4, mais elle nous prévient : 5 à 10% de chances de réussite et 40% de risques de fausses-couches vu l’âge de mes ovocytes. Alors, nous lui disons NON, on ne se sent pas prêts à se lancer là-dedans, alors que les chances sont si minces et les risques si grands, pas prêts à essuyer encore des échecs, encore moins à perdre encore du temps…

Nous nous orientons donc vers le don d’ovocytes à l’étranger, avec son aide. Les deux cliniques que nous avons sélectionnées sont de très bonnes cliniques selon elle, c’est donc à nous de choisir. A Barcelone, le Dr G. est un excellent spécialiste et pourra nous prendre totalement en charge et me proposer une préparation adaptée pour contrer ma maladie auto-immune. Par contre, si nous choisissons la Tchéquie, c’est elle qui nous suivra car la clinique est très sérieuse mais les protocoles trop « standards » (par rapport à mes anticorps notamment).

D’ici notre prochain rendez-vous, j’ai une écho très complète à réaliser à J12 pour regarder de près utérus et endomètre. Quant à mon mari, il a fait une écho testiculaire vendredi (varicocèle connue depuis 2005, confirmée de type III+ !) et un nouveau spermogramme samedi (avec taux de fragmentation et de décondensation de l’ADN spermatique). Nous aurons les derniers résultats à la fin du mois, avec peut-être une opération de la varicocèle au mois de mars (embolisation de la veine spermatique, car mauvaise spermatogenèse et infertilité dues à une probable augmentation de la température locale). C’est une nouvelle piste qui pourrait expliquer la non-accroche de nos embryons qui étaient beaux « en apparence ». C’est le genre de trucs qui me met vraiment en colère : pourquoi n’a-t-on pas fait ces examens plus tôt ? Pourquoi avoir gâché mes derniers ovocytes avec des spermatozoïdes « moches », alors que cette opération est si simple ? (opération en ambulatoire et pas douloureuse). Pourquoi avoir passé 3 années en PMA pour rien ?

C’est difficile de faire le deuil de ses gamètes, surtout quand on a des regrets. On aurait dû prendre ce rendez-vous avant notre 3ème tentative.

Prochain rendez-vous mi-mars avec le Dr D., pour une éventuelle fiv DO en juin.

Quant au choix de la clinique, c’est très difficile aussi. Mon intuition me pousse vers la Tchéquie : structure plus petite, tarifs plus raisonnables (médicaments donneuse compris), 2 embryons garantis et transfert de blastocystes sur demande (sans surcoût). Mais la consultation avec le Dr G. à Barcelone me tente bien pour avoir son avis sur notre dossier. Nous devons nous décider très vite car le rendez-vous est prévu en milieu de semaine prochaine et on ne voudrait pas l’annuler au dernier moment…

Publicités

12 réflexions sur “Notre rendez-vous à Paris

  1. Ici l’embolisation du varicocele a été suivie d’un vrai mieux. Puis d’une « rechute ». Le hasard sûrement. Mais oui, autant le faire !
    PS : si cela peut te servir pour le don, il me reste un peu de Ménopur…

    J'aime

  2. Ah les regrets… C’est normal d’en avoir, mais vous aviez confiance en votre ancien gynéco et après tout c’était lui le pro non? Et ce n’était pas à vous non plus de savoir quels examens pouvaient être prescrits… C’est dur d’avoir le sentiment d’avoir perdu du temps, mais vous êtes bien pris en charge maintenant alors je croise les doigts pour la suite.
    Je trouve que c’est une très bonne chose que cette gynéco vous suive et vous accompagne pour le don, et en plus elle vous donne son avis sur les cliniques, c’est rassurant !
    Maintenant bon courage à vous pour le choix de la clinique…
    Des bises !

    J'aime

    • Tu as raison, on avait confiance en l’équipe de notre centre de PMA; de toute manière, on n’a pas vraiment d’autre choix que de faire confiance, nous ne sommes pas médecins… Mais bon, ça fait tjrs râler cette perte de temps et surtout ce sentiment de gâchis… On va maintenant s’en remettre à ce Dr D., advienne que pourra!
      Pour le choix de la clinique, on en a encore parlé hier soir et j’ai envoyé un mél pour annuler notre rdv en Espagne…

      J'aime

  3. Ah j’allais t’envoyer un sms pour avoir des nouvelles de ton RV ! Bon ben on remet tout à plat c’est une bonne chose mais oui comme tu le dis on peut regretter que les centres de pma ne balayent pas tout le spectre des examens qui s’imposent après quelques tentatives infructueuses 😦 J’ai eu de bonnes nouvelles de notre comparse de tea-time et autres discussions sans fin, elle te donnera son feedback sur la Rep. Tchèque.
    A très vite… autour d’un thé 🙂 Bises

    J'aime

  4. Ce rendez-vous a été super positif, je suis contente pour vous. Pour le choix de la clinique, j’espère que vous réussirez à vous décider. Ce doit être très difficile. Suivre son instinct, c’est une bonne chose, non ? (et ce n’est pas envisageable de partir sur la Rep Tchèque mais de consulter quand même en espagne pour voir ce que dis ce médecin ? J’imagine que le coût + le voyage doit bien freiner à ce genre de possibilité…)
    Des bisous et plein de courage à vous deux !

    J'aime

    • Comme tu dis, le voyage et le prix de la consultation nous freinent pour y aller et on se dit aussi qu’il faut arrêter de s’éparpiller et de perdre de l’énergie. Alors, on se laisse guider par notre intuition! Bises
      PS: plus que du courage, c’est de la patience qu’il nous faut maintenant pour attendre jusqu’en juin, c’est si loin!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s