Non, le don d’ovocytes n’est pas interdit en France !

Cela fait plusieurs fois que j’entends cette ineptie : « le don d’ovocytes est interdit en France ». En effet, quand je parle de ma future fiv avec don d’ovocytes (fivDO) à l’étranger, on me dit : « Ah oui, vous allez à l’étranger car c’est interdit en France. » Alors, je me dépêche de répondre que non, ce n’est pas du tout interdit en France. C’est seulement qu’on manque cruellement de donneuses dans notre pays et que si, comme moi, on ne peut pas attendre la Saint Glinglin, on est bien obligés de partir à l’étranger. Dans mon centre, la liste d’attente est de 2 ans, mais ils n’acceptent pas de patients après 40 ans (sinon la liste s’allongerait). Et pourtant, la fivDO est bien autorisée et prise en charge par la sécu jusqu’à la veille de ses 43 ans, comme une fiv avec ses propres gamètes.

Or, ce n’est pas simple de partir à l’étranger. D’une part, au niveau pratique, cela demande beaucoup d’organisation : il faut prévoir le déplacement et l’hébergement sur place. D’autre part, la fivDO elle-même représente un budget énorme, puisqu’il faut payer les actes médicaux et tous les frais d’une clinique privée (la sécu française ne rembourse qu’une petite partie). Ce n’est donc pas forcément évident pour tout le monde ; d’ailleurs, certains couples doivent demander un crédit à leur banque pour pouvoir payer tous ces frais. Enfin, se pose la question des origines de la donneuse et de ce qu’on dira à l’enfant. Comme je vous l’ai déjà dit, je me fiche de ne pas transmettre mes gènes, mais ça me trouble que la donneuse soit inconnue et, si on faisait cette fivDO en France, cela simplifierait les choses pour moi. Je m’explique : à partir du moment où il faut partir à l’étranger, on se demande où aller. Ayant des origines italiennes, j’aurais voulu pouvoir bénéficier d’un don en Italie, mais le don y est autorisé seulement depuis l’été dernier et il n’est pas possible pour le moment pour des patients étrangers. Alors, avec mon mari, nous nous sommes beaucoup renseignés, avons sélectionné plusieurs structures et avons beaucoup hésité entre 2 cliniques ayant à priori de très bons résultats: une en Espagne et une en République tchèque. Nous avions choisi la Tchéquie pour le phénotype des donneuses (j’ai un phénotype clair), la taille humaine de la clinique et le prix compétitif. Maintenant que ce choix est compromis à cause d’un souci de date, nous envisageons de nous tourner vers la clinique espagnole. Depuis que nous devons changer de clinique et de pays, je me pose beaucoup de questions. Qu’allons-nous dire à notre enfant quand il nous demandera comment on a choisi le pays ? «  Nous avions choisi la R. tchèque parce que c’était moins cher et puis, comme la date que nous voulions n’était plus disponible, nous nous sommes rabattus sur l’Espagne ? ». Je caricature, mais c’est un peu ça. J’aurais préféré lui dire que nous avions choisi l’Italie parce que sa grand-mère maternelle est née de parents italiens qui sont venus s’installer en France après la grande guerre. Vous comprenez maintenant pourquoi je ne me serais pas posé ces questions si nous avions fait cette fivDO dans le Cecos de notre ville…

Pour en revenir à ce que je vous disais au début de l’article, on ne peut pas blâmer les gens qui croient que le don est interdit en France. Les campagnes de communication ne sont pas suffisantes. Pour vous donner un exemple, la nouvelle campagne a été lancée en novembre et je n’ai vu des brochures que dans un seul lieu : mon centre de PMA ! Or nous, les pmettes et pmboys, sommes en général déjà informés et surtout, souvent, on ne peut pas donner vu la mauvaise qualité de nos gamètes… Les endroits stratégiques pour en déposer seraient plutôt les maternités, les pharmacies et cabinets médicaux, les crèches et les écoles primaires, non ?

Vive le don !!!

Publicités

28 réflexions sur “Non, le don d’ovocytes n’est pas interdit en France !

  1. Pas simple le choix d’une clinique et toutes les interrogations qui vont avec. Votre choix est forcément guidé par le facteur temps, essentiel quand on a passé 40 ans. Mais, quoiqu’il en soit, ne tiennent-ils pas compte partout des catactéristiques physiques de la donneuse?
    Moi je me pose la question du don si j’avais un transfert réussi et qu’il nous reste des blastos. Mais franchement ce n’est pas du tout évident, même si nous savons ben ce qu’est la galère de la pma. Bon courage dans tes cogitations.

    Aimé par 1 personne

    • Si si, ils chercheront une donneuse qui me ressemble physiquement et je pensais que ce serait plus facile en Tchéquie. Effectivement, la secrétaire de la clinique espagnole m’a confirmé qu’il y avait une petite liste d’attente pour une donneuse aux yeux clairs…
      Je comprends ton questionnement sur le don, ce n’est pas simple. Pour mon mari et moi, avec nos âges et nos gamètes tous pourris, la question ne se pose pas, mais je ne sais pas ce qu’on aurait fait… Bises

      J'aime

  2. Merci pour ce post qui pose exactement le problème que nous vivons : si on part en FIV-DO, où va-t-on ? Bien sûr, il y a d’abord la compétence technique de l’équipe médicale et ses résultats. Mais une fois ce critère appliqué, il reste plusieurs cliniques en « compétition ». Je me rends compte alors qu’il y a aussi un imaginaire qui entre en ligne de compte, que le lien que l’on va tisser avec le pays n’est pas neutre et donc que l’image qu’on a du pays joue aussi. Ce choix de l’exil est donc difficile, je suis d’accord ! Pour ce qui nous concerne, je pense que l’on se laissera guider par super gygy et que si le don fonctionne et qu’un bébé joufflu arrive dans ce monde, on mettra tout sur les épaules du médecin pour expliquer les conditions de sa conception. Le choix du pays, c’est lui ! Pour des raisons médicales. Basta.

    Aimé par 1 personne

    • Tu as raison, c’est l’imaginaire qui est en jeu. Mon mari lui pense que l’ovocyte n’est qu’une cellule qu’on ns donne, peu importe le pays. Mais pour moi, le choix du pays est important. C’est bien d’avoir super gygy sur qui compter. Ici (on vit ds le sud ouest), ils ne connaissent que l’Espagne et conseillent par ex Eug*n qui pratique le partage d’ovocytes… Je vs souhaite de ne pas en arriver là, que votre fiv4 soit couronnée de succès!!! Bises à tous les 2

      J'aime

      • Je vois que nous sommes dans le même état d’esprit, entre les hommes et les femmes. Mr Icsi pense aussi que ce n’est qu’une cellule, point. Moi, je ne peux pas m’empêcher de penser au pays, et à la femme qui nous fait ce cadeau, pour des tas de raison. Mais tu as raison, on a un truc à programmer avant l’achat des billets d’avion… On sait toutefois que nos chances sont limitées, et on se prépare donc déjà à la suite du programme, à vrai dire. Allez, gros bisous !

        Aimé par 1 personne

  3. Pas évident comme choix…mais une fois que votre enfant sera la je ne doute pas que vous trouverez alors les mots pour lui expliquer son histoire.
    Concernant les campagnes de pub, je suis bien d’accord avec toi, il n’y a effectivement que dans mon centre PMA que j’ai vu les affiches, même pas dans les couloirs de cette même clinique…

    Aimé par 1 personne

  4. Ton histoire elle sera jolie, parce qu’elle sera pleine d’amour. C’est vous qui la raconterez.
    Toutes nos histoires on peut leur enlever de la magie. On va dire quoi nous ? « On est allés à Clamart car c’était gratuit puis ya de bonnes notes. » La magie et la beauté du geste ne réside pas dans le choix du pays. Vous aurez certainement 10 anecdotes au retour de votre périple, et ce sera ça votre histoire 🙂

    Aimé par 2 people

    • Merci Miliette pour tes mots si justes! On aura effectivement plein de choses à lui raconter, où que l’on aille. Le monde ds lequel on vit est si beau! Je ne pensais pas écrire ça un jour, mais si les hommes me déçoivent parfois (souvent), la beauté de certains paysages me coupe tjrs le souffle lors de nos voyages :-). Bises

      J'aime

  5. Pour nous le choix du pays a été très important, notre gynéco nous conseillait l’Espagne mais lorsqu’on les a contacté je n’ai pas du tout ressenti que c’était ce qui nous convenait. J’avais déjà un coup de cœur pour les pays de l’est vu mes origines et la République Tchèque était plus qu’indiqué avec ma grande taille mais nous avons pris le temps d’étudier 4-5 cliniques différentes aussi bien en RT qu’en Espagne. Ma moitié a fait un joli tableau excel comparatif avec tous nos critères importants (humains, techniques, financiers…) et bien que mon gynéco était très réticent et ne nous soutenait pas du tout pour aller en RT on a suivi notre intuition et on ne le regrette pas. Il nous a finalement soutenu et a même changé d’avis je pense aujourd’hui sur la République Tchèque (même si nous ne sommes malheureusement pas un bon exemple du succès de cette clinique). Bises

    Aimé par 1 personne

  6. Y’a vraiment du travail à faire pour balayer ces idées reçues. Reste qu’en France, le dédommagement de la donneuse n’est pas assez conséquent je trouve, car une stimulation n’est pas rien, nous le savons toutes. J’aime beaucoup l’idée de ton homme que ce n’est qu’une simple cellule…
    Quant à la clinique, difficile choix en effet… J’imagine que dans ces cas-là le premier contact et la réactivité sont très importants.
    Bon courage à vous !
    Bises

    Aimé par 1 personne

  7. Si vous allez en Espagne je ne vous conseillerai pas Eug*in où ils partagent les ovocytes et où c’est vraiment très clean mais plutôt genre cabinet d’esthétique que clinique PMA. Tu n’es absolument pas suivi par un gynéco donné, ils sont difficiles à joindre pour le suivi etc…ça ne veut pas dire qu’ils ne maîtrisent pas la technique mais ils ne font pas de recherche par exemple. A mon avis (et c’est très facile à regarder dans la presse scientifique) il y a vraiment des cliniques espagnoles plus adaptées. Après le choix du pays c’est différent et là je n’ai pas d’avis, je comprends parfaitement qu’on puisse se sentir plus proche d’un endroit que d’un autre. Personne j’emmenerai sans doute Hardie en Espagne, ce n’est pas forcément rationnel mais elle a forcément quelque part en elle des choses de ce pays… Bon courage pour tes choix et pour la suite et suis ton instinct! Bizz

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ces conseils Tartine! On avait éliminé Eug*n à cause du partage… On était plus tentés par Iv*, ils font bcp de recherche justement! A priori, on va rester sur la RT finalement… C’est un peu juste au niveau délai, mais la gynéco préfère qu’on ne change pas nos plans… Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s