Ce que la PMA m’a pris

Je ne veux pas cracher sur la PMA, loin de moi cette idée; c’est au contraire une véritable chance de pouvoir bénéficier d’un parcours en PMA dans notre pays quand on est infertile, car ce n’est pas le cas partout. Mais quand je fais le bilan aujourd’hui, après un peu plus de trois ans dans ce circuit, je me rends compte que la PMA m’a pris beaucoup de choses. Du temps, de l’argent, de l’énergie, de la légèreté et dernièrement ma joie de vivre.

L’annulation du TEV et la découverte de l’inflammation de mon endomètre ont été le coup de grâce. J’avais déjà encaissé trois échecs de fiv « classiques » en France, puis j’avais parcouru un long chemin de réflexion pour réussir à renoncer définitivement à mes gamètes et à me tourner vers le don d’ovocytes. J’ai ensuite subi mon premier échec en fivDO, alors que nous avions placé tous nos espoirs dans cette tentative, pensant que la mauvaise qualité de mes gamètes était à l’origine des échecs. Le don d’ovocytes n’a pas suffi. Retour case départ.

Quatre embryons vitrifiés nous attendent encore en R. tchèque mais, bien que je ne souhaite plus les abandonner (ça n’a pas duré longtemps, l’espoir a vite repris le dessus), je ne sais pas quand nous allons pouvoir repartir. J’attends toujours l’appel du Dr D. depuis mon hystéroscopie de jeudi dernier et, malgré mes relances (un mél vendredi et un appel ce matin), elle n’a pas encore réétudié mon dossier et devrait le faire d’ici vendredi, avant son départ en vacances. Peut-être que le fait de ne pas pouvoir me projeter me tient au fond, tout au fond du trou. Car oui, je suis cette fois-ci bien au fond.

Mon mari étant en déplacement professionnel à l’étranger, je suis en vacances dans ma famille et je profite de mes parents, de mes frères et belles-sœurs, de mes nièces et neveux que j’adore. Mais dès que je suis seule, je cogite, je ressasse, je gamberge, je déprime. De plus, avec mon traitement pour mon endomètre (antibio et anti-inflammatoire), je n’ai pas le droit de faire de sport pendant encore cinq jours (risques de tendinite), je ne peux donc même pas aller me défouler (je voulais courir, faire du vélo, nager).

Je ne suis arrivée ici qu’à la fin du festival (Avignon) et je suis allée voir deux créations : un très beau spectacle de danse, Retour à Berratham du chorégraphe Angelin Preljocaj, dans la cour d’honneur du Palais des Papes et Les Âmes nocturnes, un joli spectacle de mime dans le off. Pendant les représentations, j’ai senti de nouveau combien le plateau me manquait, combien l’hibernation de ma compagnie me faisait souffrir. Je travaillais à mi-temps depuis quelques années pour concilier les deux, boulot et théâtre et, depuis un peu plus d’un an, avec les essais de PMA, je n’y arrivais plus. J’avais aussi mon master à finir et c’est la compagnie qui a trinqué. Aucune création en cours, zéro démarchage de salle de spectacle et donc aucune nouvelle date de représentation en vue. Jouer me manque et cela ne va pas aller en s’arrangeant, puisque je reprends mon poste d’instit à plein temps l’an prochain. Plusieurs choses m’ont décidée : 1/ mon parcours à la fac s’arrête pour l’instant (je reprendrai en thèse peut-être un jour, mais c’est incompatible avec la PMA pour le moment); 2/ j’ai enfin été affectée dans une école à titre définitif, je vais avoir MA classe et je souhaite m’y investir un minimum et 3/ j’espérais de toute façon être en congé maternité bientôt, alors autant avoir mon salaire entier…

Finalement, ce poste de titulaire n’arrive pas au moment opportun, car en étant encore dans les tentatives, je risque de devoir m’absenter et je sais d’avance que je vais culpabiliser (serai-je remplacée? mes élèves vont-ils en pâtir? etc.). Alors qu’avant, en n’étant que le « bouche-trou » qui complète les temps partiels des titulaires, je culpabilisais certes, mais dans une moindre mesure. Reprendre à plein temps me fait très peur et je sais que le théâtre va terriblement me manquer. Comme d’habitude, nous avons pris nos abonnements dans quatre théâtres pour l’an prochain, mais être spectateur ne remplace malheureusement pas le plaisir d’être sur scène…

Bref, la PMA et la perspective d’être enfin enceinte m’ont fait faire des choix qui me semblaient être les bons sur le moment, mais que je commence à regretter maintenant. Et tout ça ne m’aide pas à sortir la tête de l’eau, bien au contraire.

La seul « remontant » efficace aurait été un départ en vacances à l’autre bout du monde (sur une île déserte serait l’idéal), mais nos finances ne nous le permettent pas (la fivDO et notre démarche d’adoption vident nos économies petit à petit). Avec mon mari, nous avons donc accepté d’accompagner une de mes tantes à la montagne la première semaine d’août (elle va chaque année sur la tombe de son mari, il faut traverser la France en voiture, elle est âgée et ne peut pas le faire seule) et des amis nous prêtent un appartement en bord de mer méditerranée pour la deuxième semaine. Cela ne m’enchante pas, mais de toute façon, j’ai le goût de rien pour l’instant, alors espérons que mon état s’arrange d’ici là pour ne pas tout gâcher.

Désolée pour ce post très décousu et peut-être pas très clair, mais j’ai l’esprit un peu embrumé ces jours-ci.

Publicités

75 réflexions sur “Ce que la PMA m’a pris

  1. Moi j’ai envie de retenir que tu es très entourée, que tu as eu la chance d’aller voir deux spectacles à Avignon, où en plus il doit faire beau (chez moi aujourd’hui il pleut et il fait 18 petits °). Que tu vas partir à la montagne et au bord de la Méditerranée, que tu as eu un poste définitif pour la rentrée. Alors je sais c’est difficile en ce moment pour toi car tu n’as pas de date fixée, mais profite de l’instant présent et dis-toi que ce temps de pause va permettre à ton corps de bien se régénérer. Je t’envoie plein d ‘ondes positives.

    Aimé par 2 people

    • J’ai un peu honte de me plaindre effectivement, je pourrais être seule, avec des soucis de santé importants, ne pas avoir de vacances… Mais je suis déprimée et je vois tout en noir, je le concède. Tu as raison, je dois essayer de profiter de l’instant présent et prendre mon mal en patience… J’y travaille… Merci pour tes ondes ;-). Grosses bises Mamzelle

      Aimé par 1 personne

  2. Oh comme je te comprends tellement c’est si dur de ne pas avoir de date… je suis pareille sans date avant au minimum octobre … On ne se projette pas mais du coup j’ai pas mal bossé dessus et je me suis dit que fuck les projets tout calculer et si et si et si. Ça devient dur parce qu’au final le temps passe et rien ne se passe … donc comme toi je faisais du théâtre que j’avais arrêté et bien je me suis réinscrite. On peut faire du théâtre avec un ventre rond ? Je devais partir en Asie pour le mariage d’une amie très proche et j’avais dis non au cas où … et bien non j’ai pris mes billets avec l’assurance annulation… J’en ai marre de me priver et de pas vivre comme j’aime en attendant notre petit Oeuf. Je te souhaite fort fort fort de trouver la force de vivre comme tu l’aimes en attendant le tien. je t’embrasse fort et pense bien à toi !

    Aimé par 1 personne

    • C’est tout à fait ça, on ne fait que calculer, mais avec les mauvaises surprises, ça ne sert à rien… Et en attendant, on se prive de tout ! Tu as eu bien raison de te réinscrire au théâtre, on peut tout à fait en faire avec le ventre rond ; et pourquoi pas accoucher sur scène ;-). Tu pars qd en Asie ? C’est super !!! Merci pour ce gentil message. Je t’embrasse très fort aussi ❤

      Aimé par 1 personne

  3. Tout pareil, copine de galère… on avance dans le brouillard, donc en fait on n’a pas l’impression d’avancer, l’arrivée est incertaine.
    Je te comprends vraiment et j’aimerais partager avec toi le peu de courage qu’il me reste.
    Câlins !

    Aimé par 1 personne

  4. Ohhh fortuna je rejoins mamzellefleur et je retiens malgré tout beaucoup de positif dans tout ça 🙂 j’ai aussi eu de grosses périodes de mou et j’ai remarqué qu’elles tombaient généralement aux moments où les choses n’avançaient pas/plus et que nous n’avions plus d’échéances programmées. J’espère que tu auras vite ce coup de fil tant attendu et que cela te redonnera toute la force et l’entrain pour poursuivre! En attendant je t’envoie de gros bisous de réconfort

    Aimé par 1 personne

    • C’est sûr qu’il y a plein de belles choses tout de même dans ma vie et que ce n’est qu’un coup de mou comme tu dis. Espérons que l’appel de ma gynéco me sorte de ce marasme… Gros bisous Endopmette

      J'aime

  5. Très sincèrement je ne trouve pas les mots, voir le verre à moitié plein est très difficile et je te trouve très courageuse de venir nous en parler… DN est vraiment une garce. Je te fais un gros câlin de réconfort… Désolée, vraiment mais les mots me manquent….

    Aimé par 2 people

    • J’ai honte de voir ce verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein… C’est une mauvaise période à passer, ne dit-on pas qu’il faut toucher le fond pour rebondir ? Merci Carotte pour ton message et ne sois pas désolée, il n’y a pas grand chose à dire malheureusement, l’important est que vous soyez là et vous l’êtes tjrs, c’est ça la blogo ! Je t’embrasse.

      J'aime

      • Tu n’as pas ah avoir honte tu amortis le choc comme tu peux et franchement que personne ne te jette la pierre, ca n’est pas un concours d’optimisme!. Tu as un parcours lourd, c’est légitime de se sentir mal. D’autant qu’on ne parle pas de n’importe quel échec. Il s’agit de ta vie et de ton avenir. Basta. Tu fais comme tu peux comme tu peux. Pour le reste nous sommes nombreuses à etre à tes côtés et à te soutenir comme on le peut. Prends le temps de reprendre ton souffle… Gros bisous

        Aimé par 1 personne

  6. Je comprends parfaitement ton ras-le-bol ma belle, cette sensation d’être au fond du trou. Je te trouve très combative et très positive en général, là c’est bien normal d’avoir un moment de désespoir. Etre au fond du trou, c’est terrible mais forcément, un jour où l’autre, tu remonteras la pente. L’espoir reviendra, les quatre embryons qui t’attendent te permettront, j’en suis sûre un jour où l’autre de sortir la tête de l’eau.
    Plein de courage ma belle, fais-toi chouchouter par ta famille, prends le temps d’être malheureuse sans culpabiliser et si besoin, tu sais qu’on est là. ❤
    Je t'envoie un câlin de réconfort et des bisous magiques pour réchauffer ton coeur.

    Aimé par 1 personne

    • J’ai l’impression que je ne peux plus positiver, que je suis arrivée au bout de mes possibilités… Mais c’est vrai qu’il y a nos 4 embryons en attente et peut-être que dès qu’on pourra un peu plus se projeter, ça ira mieux. En attendant, je profite en effet de ma famille et je sais aussi que vous êtes là et ça c’est précieux. Gros bisous Pmavie ❤

      J'aime

      • C’est normal que tu ne puisses plus positiver maintenant. Totalement normal. Ca reviendra, comme toujours mais il faut du temps. Il faut te laisser du temps.
        J’espère que prochainement vous aurez des dates, des choses concrètes pour vous projeter.
        Ne lâche pas, ma belle, on est dernière toi et on y croit pour toi…
        Des bisous Fortuna et n’hésite pas si tu as besoin de parler… ❤
        P.S : au cas où : mavie.enpma@gmail.com

        Aimé par 1 personne

      • Du temps c’est ce qui me manque justement, avec mon grand âge ;-). Mais je vais en prendre un peu pour rebondir, de toute manière je n’ai pas le choix… En tout cas, merci beaucoup Pmavie pour ton soutien indéfectible <3, bisous

        J'aime

      • C’est normal d’être là ma belle ! ❤
        Parfois, prendre le temps est le truc le plus urgent à faire ! Parce qu'avec un corps épuisé et un moral trop bas, on ne fait rien de bon de toutes façons… Donne toi un peu de temps, même si c'est un élément assez stressant, ce temps justement…
        Des bisous ma Fortuna ! ❤

        Aimé par 1 personne

  7. Ma chère Fortuna, que c’est dur de lire ces lignes, de lire que tu te sens si mal… La PMA prend effectivement beaucoup (trop) de nos instants de vie, de nos projets, tout notre quotidien tourne autour d’elle. Mais je trouve que c’est déjà un grand pas de s’en rendre compte, même s’il est difficile de réussir à faire ce dont nous avons envie, ce qui nous tient à coeur…
    Ce dernier coup de massue qui vous est tombé dessus dernièrement est celui de trop et je ne peux que comprendre… Quand nous avons l’impression que le sort s’acharne, que les emmerdes ne font que se suivre. J’espère que ta gynéco aura le temps de se pencher sur ton dossier avant de partir… Foutu mois d’août…
    Je suis de tout cœur avec toi Fortuna, j’espère fort que tu réussiras à passer de bons moments pendant tes vacances pour oublier tous ces tracas, toutes ces contrariétés.
    De gros bisous de soutien.

    Aimé par 1 personne

  8. Le fait de ne pas avoir de date et donc d’objectif vers votre rêve et lié bien entendu à cette baisse de régime. Le coup dur du dernier échec à été appuyé avec ce traitement à prendre et cette incertitude. C’est donc absolument normal d’être ainsi en ce moment.
    L’infertilité nous prend beaucoup, beaucoup et je m’en rends compte, ne nous le rend malheureusement jamais.
    Je pense bien à toi, demain sera meilleur, occupe toi, occupe toi, il n’y a que ça qui marche, prends soin de toi et à très vite.

    Aimé par 1 personne

  9. J’espère que tu auras des nouvelles de ton gynéco avant son départ en vacances.

    Je pense qu’il est logique que tu es ce gros coup de mou après les derniers avènements. J’espère que tu retrouveras rapidement ta joie de vivre et que la PMA après vous avoir « pris » autant vous donnera enfin votre petit bout.

    Gros bisous.

    Aimé par 1 personne

  10. Coucou!!
    Alors moi je vais te dire: reprends le théâtre !!! Tu trouveras un moyen pour concilier la pma et le théâtre, j’en suis sûre. Ça te fera le plus grand bien!
    Et pour l’école moi je suis titulaire et j’ai culpabilisé comme une folle!! Pour rien… Lol mes élèves s’en sont très bien sortis durant mes absences 😉 ils étaient juste très inquiets pour moi et avaient peur que je sois malade. Je les ai rassurés sans leur expliquer vraiment lol et tout s est très bien passé. J ai eu droit à plus de chocolats et même à des produits pour le bain pour me relaxer. De vrais amours… 😉
    Courage, le moral va revenir. Reprends le théâtre et plonge toi dans des supers projets pour la classe ça te changera les idées 😉
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton témoignage d’instit Eglantine, j’ai tendance à bcp culpabiliser, pour tout et pour rien… Quant au théâtre, c’est sûr qu’il faut que je trouve un moyen de garder un pied dedans ;-). Bonne poursuite de vacances !!! Gros bisous

      J'aime

  11. Ca fait beaucoup tout ça et je comprends cette tranche de vie volée par la PMA. J’espère que la réponse arrivera demain, cette attente là est de trop.
    Tu ne peux pas, sans remettre ta troupe sur pied faire un entre deux qui te ramène sur une scène? Je t’embrasse bien fort

    Aimé par 1 personne

  12. À chaque fois qu’on a touché le fond, le Prince et moi nous sommes entourés de la famille. Des moments simples mais bienfaiteurs.
    Vous êtes sur la bonne voie pour retrouver la force de continuer le combat.
    Il faut encore un peu temps c’est tout.
    Courage ma belle. On est là près de toi.
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

    • La famille est salvatrice, mais j’essaie aussi de ne pas trop les inquiéter et c’est parfois difficile de faire « bonne figure »… Comme tu dis, c’est encore du temps et donc de la patience qu’il nous faut… Merci d’être là Titine ! Gros bisous

      Aimé par 1 personne

  13. L’entre deux et cette attente c’est vraiment pénible à vivre. Une fois que ton traitement sera fini tu auras peut être l’impression de clore un chapitre et j’espère que tu y trouveras du soulagement et que tu pourras davantage te projeter. Pour Avignon, je suis très jalouse car prejlocaj est un de mes chorégraphes préférés depuis l’adolescence. Cette semaine je vais voir alvin ailey à Châtelet j’aurai une pensée pour toi pendant le spectacle. Bises

    Aimé par 1 personne

    • Merci Gambinou pour ton passage ici et ton gentil message. L’attente, tjrs l’attente… Plus que 5 jours de traitement et après, l’inflammation devrait avoir disparu :-). Je ne connais pas Alvin Ailey, je vais aller voir sur le net son travail et puis t’envier pour le Châtelet ;-). Bises

      J'aime

  14. Oh la la, on a fait un break blogo, et on découvre toutes ces nouvelles… On aimerait tellement t’aider, mais nous sommes bien impuissants. La Fiv-Do n’est pas miraculeuse, on le sait, mais on en attend tellement quand on a déjà encaissé tant d’échecs avant. Nous avons eu les mêmes réflexions que toi. Avons-nous bien bien fait de faire tout ce parcours ? C’était dur, cela a été des sacrifices, mais on aurait regretté toute notre vie de ne pas avoir la réponse à nos questions. C’est pour cela que l’on continue aussi en Fiv-Do. Pour ne rien regretter. Nous t’embrassons très affectueusement. Courage, on pense fort à toi.

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui, il s’en est passé des choses sur la blogo ! Notamment une vague de +++ :-). Et la looseuse Fortuna qui est tjrs sur le quai…
      Vous avez bien raison, il faut aller jusqu’au bout pour ne rien regretter, avoir des regrets c’est le pire… Merci pour vos gentilles pensées, je vous embrasse aussi les Icsi !

      Aimé par 1 personne

    • Merci Aristolechat pour ton passage ici ! Ah oui, des traces indélébiles… D’où la web expo Bamp pendant la semaine sur l’infertilité en mai, ça s’appelait « Traces » et il y avait de très belles œuvres qui ont été créées pour l’occasion. Bises

      J'aime

    • J’espère vraiment tenir le coup le temps qu’il faudra pour aller chercher nos 4 embryons, un par un s’il le faut… Mais on ne fera pas de 2ème fivDO, c’est trop dur et je suis presque au bout du rouleau… Merci Nanie pour ton message, gros bisous

      J'aime

  15. Ma douce Fortuna le seul conseil que je peux te donner en tant que routarde PMA FIV & FIVDO et Théâtreuse est d’essayer de «Mettre un peu d’art dans sa vie et un peu de vie dans son art… »
    Cette citation de Louis Jouvet m’accompagne depuis toujours et est mon leitmotiv pour tenir dans les tempêtes !

    Aimé par 1 personne

  16. Comme disait John : Life is what happens while you are busy making other plans. La vie c’est ce qui arrive pendant que l’on est occupes a faire d’autres plans. On ne peut pas la programmer. Et c’est ce qui la rend interessante. Bien sur les contretemps sont detestables et on voudrait que pour une fois les choses se passent comme prevues… On a deja eu l’occasion d’en discuter, tu devrais d’une maniere ou d’une autre reprendre le theatre cette annee, meme a minima via un petit club ou des ateliers (je pourrais meme venir avec toi qui sait 😉 ), tu trouveras un moyen de combiner tout cela… Quant a tes eleves ils survivront a ton conge mater ne culpabilise pas pour cela… j’espere que les 2 semaines a venir te permettront de t’aerer un peu et de te changer les idees… et que d’ici la les nouvelles du Dr D seront favorable. A tres vite pour un tea time. Plein de bises depuis mes iles d’Aran (d’ou la syntaxe terrible de ce comm, la faute a mon clavier anglo-saxon).

    Aimé par 1 personne

    • Très juste cette citation Automne ! Il faudrait que je me la répète souvent 😉
      Pour le théâtre, j’y pense justement et je devrais trouver quoi faire, on en reparle !
      Les nouvelles du dr D. ne sont pas celles que j’espérais (j’écrirai un article), c’est comme ça… On part lundi en vacances, je vais essayer de déconnecter un peu… Profite bien de tes îles et on se voit à nos retours respectifs ! Je t’embrasse

      J'aime

  17. L’infertilité est dure à vivre, on y laisse forcément des plumes…
    C’est bien normal de tomber au fond du trou par moment, nous ne sommes pas des machines.. J’espère que ces vacances à la montagne et à la mer vont t’aider à reprendre le dessus et te requinquer.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s