C’est une fille (Grossesse)

Je n’ai pas posté depuis plus d’un mois, mais comme d’autres blogueuses l’ont dit récemment, je trouve aussi que c’est plus difficile d’écrire quand on est « dans le train ». Pas grand-chose à raconter quand tout va bien, peur de blesser les copinautes toujours à quai, peur de se plaindre et de paraître ingrate…

J’ai entamé le deuxième trimestre (je serai à 17SA demain exactement) et tout va bien. J’ai eu mon premier rdv à la maternité pour le 4ème mois lundi dernier et c’est le chef de service en personne qui nous a reçus et qui va me suivre pour tous les rdv mensuels, ah les anticorps ça a parfois du bon ! Il nous a bien rappelé que c’était une grossesse à risques à cause de nombreux facteurs : âge, fivDO, maladie auto-immune/anticorps et hypothyroïdie. Je ne comprends pas bien à quoi ça sert qu’on nous classe dans cette catégorie, car le suivi est pratiquement le même que pour une grossesse lambda. Si j’ai bien compris, on en est informés et c’est bien noté dans notre dossier, c’est tout. Par contre, pour mes anticorps, je suis désormais surveillée comme le lait sur le feu, cad écho tous les 15 jours ce 2ème trimestre pour contrôler le rythme cardiaque du bébé. J’en avais déjà parlé ici, mais si mes anticorps passent la barrière placentaire, cela peut créer des malformations cardiaques et on peut devoir planifier une opération du coeur pour la naissance. Bon, nous ne sommes pas très inquiets, les risques sont estimés entre 1 et 3% selon les interlocuteurs…

On me demande souvent comment je me sens. Je vais bien et je n’ai pas à me plaindre. Les maux de la grossesse sont tout à fait supportables dans mon cas : nausées qui vont et qui viennent, mais qui ne sont jamais fortes et fatigue légère (qui est peut-être plus due à mes élèves !). Je commence à avoir des insomnies (réveils très très matinaux) et pas mal de migraines, mais ça ce n’est pas nouveau… Le plus important, c’est que je suis assez sereine finalement. Bien sûr, la peur que tout s’arrête revient avant chaque écho : « va-t-on nous annoncer une mauvaise nouvelle cette fois ? » Entre temps, je n’y pense pas trop et j’imagine surtout que je serai davantage rassurée quand je sentirai le bébé bouger, ce devrait être pour bientôt.

La vraie question que je me pose, c’est celle de la rencontre avec mon enfant. Comment vais-je le trouver ? Va-t-il ressembler à son papa ? Vais-je l’aimer immédiatement ? Je me suis posé ces questions avant qu’on se lance dans la FivDO, mais des copines m’ont avoué se les être posées aussi, avec des grossesses pourtant « naturelles » (entendez: avec leurs propres gamètes). Ces questions reviennent en force maintenant que cela semble se concrétiser (c’est toujours très irréel pour moi, mais mon ventre commence à s’arrondir…). Et ça tourne un peu en boucle dans ma tête depuis qu’on a su le sexe. C’était un pronostic à 70% qui a été confirmé à l’écho hier. C’est une fille. Et je ne pensais pas réagir comme ça, mais j’ai été déçue. J’ai honte, je me sens ingrate après un tel parcours, c’est là que vous pouvez vous mettre en colère contre moi… L’important est d’avoir un enfant, en bonne santé si possible, mais c’est plus fort que moi, j’aurais préféré un petit garçon. C’est une préférence que j’ai depuis l’adolescence, je ne sais pas trop pourquoi. Pendant tout mon parcours PMA, je n’y avais plus pensé, jusqu’à ce pronostic… J’ai un peu réfléchi au pourquoi et j’en ai parlé avec ma psy. D’abord, je n’ai pas une relation terrible avec ma mère, on a zéro complicité, pas les mêmes goûts, ni les mêmes centres d’intérêt et j’ai peur de « rater » la relation avec ma fille, peur de ne pas savoir faire avec elle… J’ai l’impression que ce serait plus facile avec un garçon, mais peut-être que je me trompe. Ensuite, je ne suis pas féminine du tout, je ne me maquille jamais, je m’habille en jean/converses la plupart du temps, je suis un peu « garçon manqué » et j’ai peur de ne pas être un bon modèle pour une petite fille. Enfin, avec le don, je crois que j’ai fantasmé un petit garçon ressemblant comme deux gouttes d’eau à son père… Bref, c’est compliqué… Mais ne vous méprenez pas, je suis toujours très heureuse d’attendre un enfant et même une fille ! J’espère ne pas avoir trop heurté de sensibilités avec mes problèmes de riche, j’en suis consciente, et je m’excuse par avance si mes sentiments ont été difficiles à lire pour certaines d’entre vous.

A celles qui sont toujours sur le quai, je vous souhaite des tourbillons de questionnements et pas forcément les mêmes que les miens; je vous souhaite surtout de monter dans le train.

 

 

Publicités

92 réflexions sur “C’est une fille (Grossesse)

  1. Tu seras peut être au contraire très complice avec ta fille, tout le contraire de ta relation avec ta mère. Et puis il y a des petites filles très girly, d’autres beaucoup moins, il n’y a pas que l’exemple de la mère, il y a aussi les copines, les autres présences féminines… Tu vs t’habituer à cette idée qui va faire son chemin au fur et à mesure que ton ventre va grossir, c’est normal que ça te perturbe après t’être projetée aussi longtemps avec un garçon. Bises et hâte que tu puisses le sentir aussi!

    Aimé par 1 personne

  2. Ne culpabilise pas, j’ai attendu longtemps le coup de fil magique, et ce jour là mon mari m’a dit, on va avoir un garçon, je lui ai dit « je le dis une fois à voix haute mais je suis un peu déçue « , finalement ils s’était trompé et 3 jours après j’ai sauté comme une gamine sur mon lit !
    Tu verras les filles c’est top aussi, plein de calins en perspective , et t’inquiète la mienne vire girly alors que je lutte et suis plutôt jean basket aussi !

    Aimé par 2 people

    • Je déculpabilise petit à petit, je me rends compte que je ne suis pas la seule à m’être projetée d’une manière ou d’une autre… Je n’étais pas du tout caline avec ma mère (mais je ne sais pas si ça venait de moi), on verra avec ma fille… Des bises Peppa

      Aimé par 1 personne

      • Mais oui, la mienne de 26 mois est d’une grande féminité (ah ses barrettes, les robes à imprimé liberty, son beau manteau rouge etc… et ce depuis qu’elle a 6 mois ! 😉). Je crois que son frère jumeau n’a jamais regardé attentivement un de ses vêtements..lol..mais elle adore aussi les voitures, le garage (et commander ! ) etc… C’est assez fascinant à observer je trouve. Alors ne t’inquiète surtout pas, j’ai une très belle relation avec mon fils même si je n’ai que des soeurs, des cousines et 1 seul cousin. Et puis, il faut laisser du temps au temps. Je crois plus à la construction du lien qu’au coup de foudre à la naissance ( un brin culpabilisant). C’est au retour à la maison, je trouve,que l’on commence à prendre ses marques. Tranquillement 😉. Des bises

        Aimé par 1 personne

      • A 26 mois déjà, c’est fou !!!
        Tu m’as fait penser que je n’avais que des frères, ça a sans doute joué aussi sur mon désir d’avoir un petit garçon…
        C’est vrai que ce doit être bien difficile à vivre s’il n’y a pas de coup de foudre au moment de la rencontre, même si on sait que les relations se construisent à long terme… Bises

        J'aime

  3. Quand j’ai vu ton titre j’ai poussé un cri de joie! J’aurais probablement eu le même pour un garçon d’ailleurs parce que ça rend les choses tellement concrètes! Et si je te dis que même après 5 ans de PMA je continue de rêver que j’aurai une fille? En priorité un bébé, bien sûr. Et depuis que je sais que c’est peut-être la FivDo qui me donnera un enfant, je m’observe pour savoir si ma préférence change, et je ne crois pas, mais comme tu le dis, il n’y a pas qu’un facteur. Par exemple, dans mon cas, mon compagnon a deux garçons, ma soeur un fils, et ils sont difficiles. Et aussi, j’ai une mère féminine sans excès et j’étais un garçon manqué, je ne me maquille toujours pas.
    Enfin je trouve que ta réaction, c’est une normalisation de ta vie non? Un peu comme si on devait toujours se réjouir de manger parce que d’autres ont faim, mais au final, on ne peut pas maintenir ses attentes au minimum en remerciant le ciel de ne pas avoir une cata qui nous tombe dessus… bises

    Aimé par 4 people

  4. Moi aussi je m’étais imaginée avoir un petit garçon (enfin avant la PMA, car à un moment donné je pensais que je n’aurai jamais d’enfant… heures sombres de bien des femmes pmettes).
    Et ceci également du fait que je n’ai jamais eu une relation très fusionnelle avec ma mère. Pas hyper conflictuelle mais pas très proche non plus.
    Et puis j’ai eu une merveilleuse petite fille, trop mignonne, je suis folle d’elle et vraiment une petite fille c’est génial je suis ravie (ça aurait été un garçon j’en serai ravie aussi mais vraiment j’ai decidé d’être moi-même avec elle, et mon bonheur est réel)
    Je suis simplement une mère différente de la mienne.
    Je vous souhaite sincèrement ce grand bonheur, et vous verrez, un papa gaga de sa petite fille c’est aussi très touchant.
    Bonne suite de grossesse !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour votre témoignage Asdecarreau ! La relation avec la mère semble jouer un rôle très important en effet. Mais c’est rassurant de voir qu’une fois l’enfant là, la déception fille/garçon n’est plus qu’un vieux souvenir !

      J'aime

  5. J’ai une maman formidable, beaucoup moins féminine que moi (et je ne suis p.. et nous avons une très belle complicité depuis toujours. Tu seras une maman formidable toi aussi pour une tonne d’autres raisons que les fringues ou le maquillage je te l’assure !

    Aimé par 1 personne

    • Oui, ça m’a fait beaucoup de bien d’en parler, je commence à déculpabiliser, je me sentais vraiment seule avec ces sentiments… Et, comme tu dis, j’ai encore un peu de temps pour me préparer à l’arrivée de ma fille ! Bisous

      Aimé par 1 personne

  6. Pour ma première j’étais persuadée que ce serait un garçon. Je me projetais avec un p’tir gars et finalement c’était une fille. Maintenant je ne peux pas m’imaginer avec un petit gars et j’espère avoir une 2e fille…. 😕 bref tout ça pour dire que tout se passera très bien et qu’on s’en fou que tu sois pin up ou garçon manqué ce n’est pas ça qui fait de toi une mauvaise mère. Ta fille sera comme elle sera. Et je suis sûre que ce sera très bien. Et puis je connais des filles qui ressemblent surtout à leur papa 😃. Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

    • Vous ne connaissez pas encore le sexe ou vous ne voulez pas le savoir?
      J’espère bien que ma fille aura sa propre personnalité, je ne veux surtout pas en faire un clone de moi-même, mais je veux bien qu’elle ressemble, au moins un petit peu, à son papa ;-). Je t’embrasse La Chanceuse.

      Aimé par 1 personne

      • Pardon, je ne m’en souvenais plus… Espérons que vous le saurez à la prochaine écho alors ! Et que le bébé ne jouera pas à cache cache ;-).
        Des news pour la mutation du Chanceux ? Il se peut qu’on change nous aussi de pays en 2017, je t’enverrai un mél pour te raconter ! Bises

        Aimé par 1 personne

      • Toujours pas de news pour la mutation 😯 je crois que plus ça va plus on se dit que l’on aura la réponse définitive qu’en avril.
        Je suis impatiente de recevoir ton mail. 😉 ça c’est une sacré surprise ☺

        J'aime

  7. Je suis si heureuse de lire de tes nouvelles !!
    Comme d’autres l’ont dit, je trouve ça très sain toutes les questions que soulèvent le sexe de l’enfant. C’est un peu comme si tout ça se normalisait.
    Depuis toujours, j’ai la certitude que j’aurais une fille. Et je suis persuadée que même si je monte dans le train un jour, j’aurais sans doute un pincement au coeur d’apprendre que c’est un garçon. Et après? Parce qu’on l’a tant désiré, ça nous enlève le droit que tous les communs des mortels ont?
    Quant à la relation que tu pourras avoir avec elle, je reste persuadée qu’il n’y a aucune fatalité et qu’on n’est pas amené à devenir une copie conforme de nos parents. Ma mère était très coquette (jupes, talons aiguilles, maquillage…) et pourtant, je me maquille très rarement et je ne suis pas du genre pépette…
    Enfin, je voudrais te rassurer, je connais un tas de filles qui ressemblent à leur papa. Dont celle d’une ancienne collègue, issue du don…
    Bref, ce que je retiens, c’est l’essentiel: cet enfant, tu l’aimes déjà si fort que tu penses déjà à son bien être en te remettant en question. Pas de doute, tu es déjà maman… ♥♥♥

    Aimé par 1 personne

  8. Oh… Comme ca à du etre difficile pour toi doser écrire ses mots, et je te félicite de l’avoir fait, c’est très lourd à porter…
    Je ne te trouve pas ingrate, car pour moi, tu as avant tout peur de ne pas être à la hauteur pour elle… Ce que beaucoup de femmes ressentent,
    Majoritairement du fait d’une relation conflictuelle avec leur mère. Le don vient mettre de l’emphase dans tout ca et tout se mélange… Mais sois sûre d’une chose Fortûna, fille ou garçon tu seras une maman merveilleuse. Ne doute pas une seule seconde de toi ❤️

    Aimé par 1 personne

  9. Oh une fille !!!! top ! et rassures toi jz pense que tu créeras une vraie relation avec ta fille, très différente de ce que tu as eu toi même avec ta maman !!! et pour te rassurer toutes les filles ne sont pas fans de talons aiguille , les converse c’est cool !!!!! gros bisous

    Aimé par 1 personne

  10. Je suis contente que tout aille bien et que tu sois bien prise en charge. Petite question, tu as quoi comment anticorps? Car moi j’ai un tout petit peu d’anticorps anti nucléaire (ou un truc du genre) et je suis sous kardegic mais ça n’a pas eu l’air d’inquiéter qui que ce soit.
    Pour ta petite fille, je comprends tout à fait tes appréhensions. Mais tu seras une maman géniale et je n’ai aucun doute sur le lien qui vous unira toi et ta fille. Quant à la ressemblance avec le père, je connais plus d’une petite fille qui sont le portrait craché de leur père.
    Prends bien soin de toi et vivement les vacances 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Mes anticorps sont les anti-ssa. Ils sont vraiment pénibles ceux-là…
      Une fille qui ressemble à son père, je dis oui !
      Vivement les vacances comme tu dis ! Je suis crevée, mais on a encore ces 3 semaines à tenir… Bises

      J'aime

      • Je t’imaginais en région parisienne, je ne sais pas pourquoi, et la ville rose est dans la même zone maintenant…
        Je ne peux pas m’arrêter, on a déjà 3 collègues malades à l’école en ce moment et qu’un seul remplaçant ! En plus, j’ai pas mal de sorties/ projets en ce moment, alors j’essaie de tenir jusqu’aux vacances !

        J'aime

  11. J’ai eu une petite fille alors que nous avions tous 2 une préférence nette pour un garçon comme toi. Et nous avons été déçus. Puis elle est arrivée on a appris à la connaitre et aujourd’hui je me demande comment ca serait de s occuper d’un garçon dans le sens où je ne saurai pas faire et que ça me paraît donc dur.
    Ce bébé tu vas le découvrir et l’aimer un peu plus de jour en jour n en ait aucun doute. Tu l aimeras pour ce qu’il est et parce qu’il te fera fondre. Qu’il soit il ou elle tu aurais vécu ça.
    Et ta fille n’a pas besoin d’être une poupée pour être une fille. La mienne n’a jamais de rose et c’est bien une fille !!

    Aimé par 1 personne

    • Merci madame Ourse ! Je me sens moins seule avec tous vos témoignages.
      C’est vrai que fille ou garçon, c’est un individu à part entière, avec sa personnalité, qu’il faudra apprendre à connaître…
      J’aime le rose, mais je connais des petites filles qui ne veulent que du rose, et j’espère bien échapper à ça! Des bises

      J'aime

  12. Derrière cette histoire de garçon il a apparemment deux choses qui te préoccupent : ton lien avec ta maman et le fait qu’il s’agisse d’un don. Tu as conscience de ce qui te manque dans ta relation avec ta maman alors tu ne serais pas comme elle parce que tu n’es pas elle! Et pour la ressemblance, ta fille te ressemblera aussi parce qu’elle te piquera tes mimiques 😊.
    Et j’ai un belle soeur absolument pas féminine, sa fille est ultra coquette depuis toute petite alors qu’elle n’a jamais été « poussée » dans sa féminité!
    Bref tout ça pour te dire que c’est bien je pense que tu parles de cette déception, mais je crois que quand elle sera là tu aimeras tout autant avec un milliard de questions comme pour un garçon!
    Bises

    Aimé par 1 personne

  13. Il faut absolument te déculpabiliser. Tes sentiments sont normaux. Et on se pose plein de questions du genre même avec nos gamètes.
    C’est bien un autre être qu’on a dans le ventre, un « étranger ».
    Tu peux tomber amoureuse de ta petite fille dès la naissance mais ça peut aussi prendre un peu de temps à se mettre en place et c’est bien normal aussi.
    Dans la vraie vie une relation ça se construit, là c’est pareil 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est sur qu’un enfant c’est bien une troisième personne et pas un mini-nous ! On se dit qu’on va l’aimer à l’instant de la naissance, mais comme tu dis Miliette, la relation se construira petit à petit… Des bises

      J'aime

  14. Une fille comme d’hab en PMA! C’est génial les filles, allez je vais faire dans le commérage à 2 balles : on dit souvent que les fils devenus adultes deviennent un peu ingrats avec leur mère ! Bouh! Je suis contente que tu ne sois pas trop fatiguée par ailleurs bisous

    Aimé par 1 personne

  15. Je crois que le fait de passer par le don influence nos jugements, intérieurement je pensais qu’avoir une petite fille faciliterai peut être les choses, qu’on ne la comparerait moins à son papa et que du coup cela serait plus facile pour lui étant donné que nous sommes passé par un don de sperme.
    Au final c’est un magnifique petit garçon qui est venu apporter la lumière sur nos vie et je t’assure que des les premiers instants, toutes les peurs et questions sur la ressemblance sont tombées aux oubliettes! Et tu sais quoi? La plupart des gens (qui connaissent ou pas notre histoire d’ailleurs) trouve qu’il ressemble à chéri! Je crois que c’est plus sociologique qu’autre chose: la petite fille ressemble à maman et le petit garçon à son papa.
    Rassures toi sur tout ça, Tu seras (es) une super maman 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton témoignage Compoteen ! C’est vrai que le don biaise peut-être un peu les choses… Ca ne m’étonne pas qu’on trouve des ressemblances entre ton fils et son papa, les gens en trouvent toujours, même quand il n’y en a pas ! Grosses bises

      J'aime

  16. Il n’y a pas qu’un modèle de fille, ni qu’un modèle de mère, loin de là. Tu es tout autant fille avec ton jean et tes converses et sans maquillage que l’est toute autre fille, et je n’ai aucune crainte quant à la mère magnifique que tu seras pour elle. Fais confiance à cette petite fée; une fois qu’elle sera là, tu ne pourras imaginer que les choses puissent être différentes. Peut-être qu’elle te surprendra et qu’elle viendra justement, rien qu’en faisant partie de ta vie, te réconcilier avec certaines parties de toi qui ont peut-être trop souffert.
    Et fais-toi aussi confiance à toi-même. Tu n’as rien à changer. Si un jour ta fille a envie de se maquiller ou de porter des talons, elle trouvera facilement conseil auprès d’autres femmes de son entourage (c’est aussi ce que j’ai fait, ma mère ne se maquillant quasi jamais – au final, c’est parfois moi qui la maquille aujourd’hui, pour des occasions spéciales!).
    Gros gros bisous ma belle ❤

    Aimé par 3 people

    • Tu as bien raison, il y a autant de « modèles » que d’êtres humains…
      Et autant j’ai parfois du mal à me faire confiance sur certaines choses, autant je peux lui faire confiance à elle ;-). Merci pour ce message adorable Kaymet ! Je t’embrasse.

      Aimé par 1 personne

  17. Je plussoie complètement ce que les autres t’ont déjà dit. Tu n’as pas à culpabiliser puisque tes questionnements sont tout à fait légitimes FIV DO ou pas FIV DO. Nous sommes tous marqués par nos histoires familiales et il faut parfois prendre du recul pour dépasser nos angoisses de l’histoire qui se répète. Je pense que tous tes doutes se dissiperont petit à petit et que l’amour que tu ressentiras pour ce petit être te permettra d’en faire abstraction. Et si ça peut te rassurer: je ne me maquille pas, sait à peine me coiffer et passe tout mon temps libre en jean mais je suis à peu près sûre d’être une femme quand même (on va oublier mon utérus défectueux). Il n’y a pas qu’un modèle de femme, au bûcher les stéréotypes!

    Aimé par 1 personne

  18. Ravie de lire de tes nouvelles et que tout aille bien pour vous ! Merci à toi pour ton honnêteté. Tes questions sont légitimes et le don en amène davantage. Ta grossesse devient jour après jour de plus en plus réelle et les questions (et les peurs) de plus en plus précises. Tu es quelqu’un de doux Fortuna (si si !) et je suis sûre que tu seras une maman extra (même en converses ! 😉 ). Car les talons-petite jupe-collier en perle est loin de représenter la maman idéale. Alors gardes tes converses ! De gros bisous !

    Aimé par 2 people

  19. Adelles a écrit récemment un billet sur le fantasme/souhait/attente qu’on a pour le sexe de son enfant et sur les déceptions qui peuvent en découler quand on nous apprend qu’il s’agit de l’autre sexe que celui de son souhait… Pour mon expérience, je voulais une fille et j’ai eu le garçon. Je voudrais te rassurer et te dire que tu seras une maman qui aura plein de complicité avec sa petite fille. Et peut-être que les hello kitty, les paillettes, les barbies, les princesses et le maquillage ça ne sera pas trop son truc non plus qui sait ? Ne dit-on pas qu’un chien ne fait pas un chat. Elle te ressembleras sûrement beaucoup 😉

    Aimé par 1 personne

  20. Comme je te le disais l’autre jour, on s’est toutes projetées sur « L’Enfant », pour certaines un garçon pour d’autres une fille… Perso, j’ai toujours voulu une fille… Et sur notre dernière tentative, je visualisais – avec bonheur – un garçon… même 2 🙂 (bon, au final, c’était rien du tout, appelez-moi Madame Irma). Cogite tout ce que tu voudras durant ta grossesse mais dès que tu l’auras dans tes bras, tu fondras et ce sera à jamais la plus belle (enfin, sauf ce jour où vraiment elle insistera vraiment pour aller à l’école déguisée en Reine des Neiges. Là, tu auras juste envie de la vendre au plus offrant à St Sernin, un dimanche matin). Pour le reste, je ne pense pas que la compétence « Etre une chouette maman » (validée par l’inspection pédagogique régionale) réside dans les items « Savoir marcher en Louboutin » ou « De combien de fards est composée la palette Naked d’U.D ? »… A tout prendre, il vaut quand même mieux une maman qui sache causer art, théâtre et littérature 😉

    Aimé par 2 people

    • C’est bizarre qu’on n’ait jamais parlé de tout ça avant Automne. Je ne savais pas que tu visualisais des garçons sur la dernière…
      J’essaierai effectivement de l’initier au théâtre, mais elle fera bien ce qu’elle voudra ! Ah non, sauf la Reine des Neiges !!! Je t’embrasse.

      Aimé par 2 people

  21. Je te comprends ! J’ai toujours voulu un garçon aussi et je n’étais pas super « chaude » pour avoir une fille pour beaucoup de raisons. Bon je ne suis pas un super exemple vu que j’ai été foutue d’avoir 2 garçons (merci chéri). Une copine m’a dit que si j’avais une fille ce serait aussi bien parce que justement, peut être que je profiterais avec elle d’une féminité que je pense ne pas avoir.
    Pour le DO, je ne me suis jamais posée la question. J’avoue que je ne me trouve ni super belle, ni super intelligente, très angoissée en permanence, tourmentée depuis des années alors non, je suis ravie que mes enfants soient issus d’un DO et aient + de chance de ne pas me ressembler que l’inverse. En revanche, de nombreux chercheurs se penchent de + en + sur le sujet à cause des ressemblances « étranges » entre les mamans et leurs enfants issus d’un DO. Les derniers résultats démontrent un pourcentage très important de gênes qui passent dans le placenta rien que du fait de porter l’enfant. Aujourd’hui l’enfant issu d’un DO ne serait pas 50/50 donneuse/père mais + 30-40 donneuse/50 père/10-20 mère. Je pense que les recherches à venir vont accentuer ces données.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour, c’est un sujet qui m’intéresse et que j’ignorais. Inattendu ce résultat. A prendre en compte en gpa donc ( cf article de la reine de la pma). Désolée de mon incursion 😉. Quant à la féminité, je connais plein de fillettes très fifilles dotées de frères et de maman « casual »…Alors…

      Aimé par 1 personne

    • Quelle chance Tittounett 2 garçons 😉
      Je ne tenais pas particulièrement à ce que mes enfants me ressemblent et je suis même bien contente qu’ils échappent à certaines choses grâce au don. C’est plus la question du lien qui me taraude…
      J’ai déjà entendu parler de ces « mutations génétiques » in utéro, ce serait intéressant de creuser ces recherches effectivement. A suivre…

      J'aime

  22. Coucou, j’avais « perdu » ton blog, je ne me rappelais plus le nom. Et puis ça m’est revenu finalement après que je t’ai laissé un message sur ton portable (mais est ce le bon numéro…).
    Bref je suis émue de lire toutes ces nouvelles depuis la dernière fois où l’on s’était vue.
    C’est merveilleux. Vous allez avoir une petite fille, tu te rends compte ? Moi je ne réalisais pas non plus avant qu’elle bouge. Maintenant cela fait 4 mois qu’à chaque fois qu’elle plonge son regard dans le mien je sens des larmes monter tellement je me sens chanceuse.
    Une petite poulette…. C’est bizarre moi j’ai toujours préféré les filles. Parce que ma maman était très proche de moi et qu’elle me disait « je les aime tant mes 2 filles ». Comme toi pourtant ça a créé des désordres cette proximité avec ma maman, car comme je l’idolâtrais, je pensais qu’il n’y avait qu’un seul modèle de maman possible, celui de ma mère. Mais la psy de la pma m’avait dit, vous serez maman avec votre propre personnalité, il n’y a pas de modèle. Et non finalement on ne change pas ensuite. On reste la même avec son bébé. C’est drôle.
    Et je trouve qu’on n’a pas moins le droit d’avoir une préférence de sexe, que les autres filles qui n’ont pas galéré :-))
    Prends bien soin de toi, je suis si heureuse pour vous.

    Naturamus

    Aimé par 1 personne

    • J’ai bien eu tes messages Naturamus et je t’en remercie, mais avec la fatigue, j’ai tendance à tout remettre au lendemain et ça traîne… Je suis contente que ça se passe bien avec ta fille !
      J’attends avec impatience de sentir la mienne bouger ;-). Des bises

      J'aime

  23. C’est incroyable car en te lisant je me retrouve exactement! Moi aussi j’étais partie dans l’idée qu’un garçon ça serait plus facile et encore plus en FIV DO. J’ai eu beaucoup d’interrogations jusqu’au bout et j’ai un peu honte d’avouer que cela m’a un peu empêchée de me projeter. Par contre le jour J tout a été facile, c’était ma fille! Au début j’ai eu du mal avec les (nombreux) commentaires sur la ressemblance (ou l’absence de ressemblance) car je me sentais toujours blessée. Après 10 mois je peux dire sereinement que tout cela n’a plus aucune importance et que je n’y pense quasiment jamais (même si bien sur je lui en parlerai le moment venu). Belle fin de grossesse! Bizz

    Aimé par 1 personne

    • Oh merci Tartine de me raconter tout ça ! Ta fille a 10 mois, déjà !!!
      Je me dis aussi que mes interrogations tomberont toutes aux oubliettes quand elle sera dans mes bras :-). Comme toi, nous avons prévu de lui raconter son histoire. Grosses bises

      J'aime

  24. J ai lu ‘u coeur des emotions de l enfant » ppdt ma 1ere grossesse…. puis « il n y a oas de parents parfaits »pdt la 1ere annee de ma puce ( ts 2 d i. Filliozat). Pr cette 2eme grossesse je suis dans « pr une enfance heureuse » du dr c. Gueguen. Je dirais que ces 3 livres st mes incontournables pr m aider à deculpabiliser des quz je ressens une emotion qui me semble « pas bien/inappropriee/ négative « … et pr comprendre aussi, que , oui, l education et la relation a nos parents jouent un role determinant dans notre facon d etre parent, ms + importante encore est la reflexion consciente de notre parcours anterieur pr faconner notre propre facon d etre maman et lui donner la direction qu on a envie de lui donner,afin de creer une relation complice avec son enfant… et ce,indépendamment de la maman que l on a eue. Je te les conseille 🙂

    Aimé par 1 personne

  25. Un petit mot d’une lectrice de l’ombre. La lecture de ton post, avec tes paroles, m’a toute remué. Tu es très courageuse de pouvoir les exprimer, toutes ces émotions qu’ « on » qualifie de négative. « on » attend un bébé qui va bien, alors  » on » doit être heureuse. point. et surtout, ôh surtout, ne pas avoir de pensées négatives, parce que le bébé le sent, et que c’est très très vilain, mauvaise mère, tout ça, tout ça…
    Il y a quelques mois de cela, j’étais dans ton état d’esprit. La meilleure amie du papa attendait aussi un bébé, de 3 mois de plus que nous. Ils avaient discuté ensemble, et blagué sur le fait qu’il y aurait une petite fille et un petit garçon, et que ça ferait un couple parfait. Soit. A l’écho,elle a su qu’ils attendaient une petite fille. De ce jour,j’ai commencé a cauchemarder. Ca voudrait dire que nous on a un garçon?… Impossible… La première écho est arrivée, et, j’ai directement vu ( des heures à regarder des écho…on se refait pas) qu’il semblerait que ce soit a 99% un garçon. A la fin de l’écho, j’ai timidement demandé le sexe. Quand elle a confirmé qu’il s’agissait d’un garçon, j’ai pleuré. Pendant 4 jours. Puis j’ai oublié. Tout simplement oublié que j’étais enceinte. Jusqu’au jour des 4 mois chez la sage femme. Ou j’ai pleuré. Ou elle m’a envoyé voir quelqu’un, pouvoir raconter, exprimer pourquoi j’avais si peur. Je suis passée par toutes les étapes, toutes, des plus inavouables, à quitter le papa et l’enfant, toutes. Pendant 5 mois, j’ai parlé. Que mon 2eme copain avait été violent, que j’avais fini a l’hôpital, que j’avais porté plainte, que j’avais vu la peur et la honte dans le regard de sa mère. Et que je ne voulais pas être une mère d’un garçon. D’une personne mauvaise. Le papa a toujours été à l’écoute. Pour tout le reste du monde, j’étais enceinte, et heureuse. Mon ventre n’a commencé à s’arrondir qu’au dernier trimestre ( mes pantalons habituels jusqu’au 6eme mois facile). Personne ne me croyait enceinte, même à la piscine. Quand l’esprit n’est pas prêt…. Je n’ai jamais réussi à caresser mon ventre, jamais réussi à lui parler. Alors le papa lui parlait, lui disait qu’il l’aimait, et qu’il l’attendait. Et que maman allait s’en sortir. Le jour de l’accouchement est venu, il est né. Il a fait un arrêt respiratoire pendant la tétée d’accueil. Et il est reparti avec la sage femme, tout gris, mou, comme un chiffon, la tête qui pendouille, dans les bras de la sage femme qui court avec lui. Puis il est revenu, et j’ai su. C’était MON bébé.
    On a appris à se connaitre. Il a fait changé mon envie, il a changé ma vie. J’ai pas envie d’un garçon, j’ai envie de LUI. Je suis dingue de tout ce qu’il fait ( presque, soyons honnête). Je ne m’imagine pas avec un autre, ou une autre. Et ce petit bonhomme sait déjà qu’on a le droit d’être en colère, mais pas de faire du mal aux autres.

    Toute cette longue prose pour te dire que le pouvoir de l’imagination est fort, très fort. Et qu’on se projette des milliers d’histoires avec « ce » bébé, qu’on voit fille ou garçon, qu’on s’imagine comme si, ou comme ça. Au final, elle ne ressemblera pas à ce que tu t’imagines. Elle sera mieux. Tout simplement mille fois mieux que la plus belle des versions que tu t’imaginais.
    Elle te découvrira autant que tu la découvres. Tu es sa maman, elle est ta fille. Tu feras des erreurs, elle fera des erreurs, et vous découvrirez l’une de l’autre. Tu t’imaginais attendre le samedi après midi sous la pluie pendant que ton garçon joue a son match de foot, tu te découvriras à chercher frénétiquement des modèles de robe pour le gala de danse de ta fille. Tu vas te découvrir une force que tu ne peux même pas imaginer.

    Tu n’attends pas une fille, tu attends TA fille, c’est toute la différence.

    J’espère ne pas avoir polluer ton blog, et je reprends ma lecture dans l’ombre. Bonne fin de grossesse.

    Aimé par 1 personne

    • Bibiquette, tu ne pollues pas du tout mon blog, bien au contraire. Je te remercie du fond du cœur pour ce très beau témoignage, empreint de courage et de sincérité. Tu as visiblement traversé des moments très difficiles après cette annonce, mais ton récit se termine heureusement bien et, même si on ne se connait pas, je suis heureuse pour toi. C’est très rassurant, ce n’était pas gagné d’avance, vu ton passé et ton histoire… L’aide d’un psy était certainement une bonne idée, je parle aussi de tout ça avec la mienne. Je commence à me faire à l’idée d’avoir une petite fille, car je reste convaincue que ce sera une évidence à la naissance : cela devait être ELLE et pas une autre, ni un autre. Et tu me le confirmes ici, cela me fait beaucoup de bien. Je te remercie encore pour ton passage sur mon blog et je souhaite que cette jolie histoire continue avec ton petit garçon et le papa. Au plaisir de te lire de nouveau ici…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s