« Enfants du don » de Dominique Mehl

Dans mon article Comment parler du don de gamètes à nos enfants, j’évoquais le livre « Enfants du don » de Dominique Mehl dont je viens de finir la lecture. Comme prévu, je vais vous en parler un peu.

Voici la table des matières:
Introduction
1. Avant le don. Infertilité, stérilité.
2. Le parcours de la PMA
3. Un chemin vers l’homoparentalité
4. Recevoir. Le vécu du don du côté des receveurs
5. Donner. Le vécu du don du côté des donneuses
6. La gestation pour autrui
7. Secret et anonymat du don
Conclusion. Réviser la loi
L’enquête
Repères bibliographiques

J’avoue que je manque de temps pour lire, je me suis donc concentrée sur ce qui m’intéressait davantage et je n’ai pas lu les chapitres 3 et 6.

Comme je l’avais dit précédemment, ce livre date un peu, il a été publié en 2008 (aux Editions Laffont), mais l’enquête de l’auteur s’est déroulée entre février 2005 et février 2006 (+ une interview de février 2007). Nous sommes en 2017, soit plus de 10 ans après.
Il mentionne les lois de bioéthique de 1994 et 2004 et espère beaucoup de la révision de 2009. Il a dû être bien déçu, par la révision de 2011 également. Sur la fiche 2 de l’Agence de la Biomédecine (L’ENCADREMENT JURIDIQUE DU DON DE GAMETES EN FRANCE
ET LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA LOI DE BIOETHIQUE), il est bien mentionné que rien n’a changé ou presque :  » La révision des lois de bioéthique effectuée en juillet 2011 a maintenu les principes encadrant le don de gamètes depuis 1994 et qui font la spécificité et la rigueur éthique de la législation française : anonymat, gratuité, consentement ». Par contre, je souhaite souligner qu’il y a eu depuis une évolution notable concernant les conditions du don : il s’agit du décret d’application autorisant les hommes et les femmes qui n’ont pas encore eu d’enfants de faire don de leurs gamètes (spermatozoïdes et ovocytes); il a été publié en octobre 2015 au Journal officiel. Enfin une avancée!

Pour son enquête, l’auteur a rencontré 37 personnes, je le cite: « toutes engagées dans une procréation avec le concours d’une tierce personne » (couples  ayant choisi le don de gamètes, donneuses d’ovocytes, enfants nés grâce à une IAD, couples de femmes ayant eu recours à un don et couples ayant fait appel à une mère porteuse). 37, c’est peu, ce n’est donc évidemment pas une étude statistique, d’autant plus qu’il y a parmi eux plusieurs responsables d’association, pas tous directement concernés par le don.
J’avais surtout envie de lire des témoignages d’enfants nés grâce à un don et le livre retrace seulement l’expérience de deux jeunes filles nées par IAD, dont une qui milite (militait?) pour la levée de l’anonymat des dons. Les témoignages de couples devenus parents grâce au don sont plus nombreux, mais ont moins attiré mon attention. Oui, on se rend compte qu’on se pose un peu tous les mêmes questions et cela s’arrête là (on=couples receveurs). J’avais d’ailleurs parlé de mes peurs liées au don ici. Par ailleurs, les témoignages des donneuses  sont intéressants (quelles sont les motivations de ces donneuses dans le cas de don direct en Belgique ou de don croisé en France), mais j’aurais voulu lire aussi des expériences de donneuses dans d’autres pays, comme l’Espagne ou la République tchèque.

L’auteur souhaitait également que la règle de l’anonymat des dons soit revue et ce dans l’intérêt de l’enfant. Il explique que cette règle avait surtout été choisie pour protéger les donneurs. Je ne sais pas trop quoi en penser, c’est très compliqué. Ce serait un excellent sujet pour un autre article…

Bon, je me rends compte que cet article est un peu « creux », j’aurais dû prendre des notes pendant ma lecture, j’aurais été plus à même de vous résumer cet ouvrage. Alors, même si je suis un peu déçue par ce livre, un seul conseil : lisez-le ! Il a déjà le mérite d’exister, il y en a trop peu sur le don. Vous le trouverez peut-être dans votre bibliothèque municipale. Et, s’il y a des journalistes parmi mes lecteurs, pensez à votre prochaine investigation, pourquoi pas sur le don de gamètes?

 

 

 

 

Publicités

11 réflexions sur “« Enfants du don » de Dominique Mehl

  1. j’avais lu au début du parcours du don le livre « Témoignages sur la conception par le don » que je ne recommanderais vraiment pas : il y a beaucoup de confusion et de mélange passant par le don on est le don et l’adoption par contre j’avais trouvé les témoignages auprès de l’association L’ADDED très précieux : http://www.adedd.fr/

    Aimé par 1 personne

    • oups mon message est parti trop tôt mais je voulais dire que dans l’ouvrage cité il y avait confusion entre la notion d’adoption et la conception par Don et qu’il manquait d’objectivité pour alimenter une réflexion personnelle sur la conception par don.
      Bises

      Aimé par 1 personne

    • Merci pour l’info Artemise, je ne connaissais pas ce bouquin, c’est celui de l’asso Maia peut-être ? Par contre, on m’a déjà parlé de l’ADDED en bien, il faut que je m’y intéresse de près.
      J’espère que votre petit rdv avec September était sympa ;-). Des bises !

      J'aime

      • Ouep le livre vient de l’association Maia. L’ADDED organise des groupes de parole ce qui peut être intéressant. C’était bien sympa de voir la miss September aujourd’hui, elle nous a fait part de tes bisous. @ bientôt et douces pensées pour toi et la puce !

        Aimé par 1 personne

  2. L Added c est une bonne piste, j avais entendu son président parler à un colloque Maia, mais il y a un biais: j ose espérer que le don est un non sujet pour nombre d enfants qui en sont issus… et je suppose que ça dépend des moments de la vie ou des parcours (s il y a une maladie genre diabète ou des problèmes d allergies marqués?) pour réfléchir aux gènes qu on a reçus…
    NB: je vais bien enfin! Ça fait un mois environ que je souffle vraiment même si la vie reste sport!
    😘

    Aimé par 1 personne

    • Tu as bien raison, le don est certainement un « non sujet » pour la plupart des enfants qui en sont issus et c’est tant mieux !
      Je suis contente que tu ailles bien, je voulais justement t’envoyer un message pour prendre de tes nouvelles et savoir où tu en étais avec l’allaitement. Je suis convaincue que c’est sportif avec des jumeaux, je vois souvent mes neveux ;-).
      Grosses bises Anabelle.

      Aimé par 1 personne

      • J ai envie de poster l histoire de mon allaitement que je sens liée à mon parcours et au don. J ai bcp de bonnes intentions mais si je commençais déjà par faire mon taf quand j ai une heure d affilée devant moi??
        Et toi tu profites bien des beaux jours?

        Aimé par 1 personne

      • Je sens que c’est beaucoup lié pour moi aussi ! Ce serait très intéressant que tu postes ton article, si tu trouves un moment ;-).
        Oui on profite bien de l’été avant l’heure et nous partons demain pour une semaine de vacances dans mon pays d’origine :-). Des bises.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s