Haute couture et infertilité – Toulouse

Notre association organise en partenariat avec la Communauté municipale de Santé (CMS) et le couturier Arturo Costanzo une exposition sur le thème de l’infertilité qui se déroulera du 20 février au…

Source : Haute couture et infertilité – Toulouse

Publicités

Loi santé publiée au J.O. ce jour

Merci BAMP !!!

Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles.

LOI SANTÉ et AUTORISATIONS d’ABSENCE est parue au JORF n°0022 du 27 janvier 2016

Son numéro et son nom sont les suivants :

LOI n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé (1)

Son article 87 vient modifier l’article L 1225-16 du code du travail (sur le site de légifrance, ce dernier n’est pas encore modifié). Il vient aussi préciser que les articles L 1225-1 (un employeur ne peut refuser d’embaucher, ni ne peut rompre un contrat en cours de période d’essai d’une femme en parcours d’AMP) L1225-2 (Une candidate à un emploi n’est pas tenue de parler de son état) et L1225-3 (si litige tribunal compétent) s’appliquent aux salariées en parcours d’AMP.

L’association COLLECTIF BAMP va proposer à ses adhérents un dossier complet sur ce sujet.

http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=835AC8972E606BA9917569BAEEC330B8.tpdila23v_3?cidTexte=JORFTEXT000031912641&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000031912638

View original post

La vérité sur les cigognes

IMG_0516Dans mon avant-dernier post, je vous parlais de mes vacances dans les Vosges et d’une future virée en Alsace. C’est chose faite. Il s’est passé une dizaine de jours depuis, mais nous avons enchaîné sur une semaine à la mer et, depuis notre retour dans la ville rose, je prépare ma classe pour la rentrée…

Mais revenons sur l’Alsace et les cigognes. Concernant notre rencontre avec ces charmantes bêtes à plumes, nous avions plusieurs possibilités: j’hésitais entre les zigouiller ou tout leur ré-expliquer calmement, September proposait d’en kidnapper une, Martineholmes de filer un GPS à ces gourdes qui ne sont pas fichues de trouver notre adresse! Mon mari voulait en pendre une pour montrer aux autres ce dont on est capable, ma tante les a menacées de les plumer une à une l’an prochain (quand elle y retourne) si elles ne faisaient pas leur job correctement et, finalement, nous avons opté pour la non-violence. Nous leur avons redonné notre adresse et montré sur une carte que la ville rose était pratiquement sur leur route migratoire pour les pays chauds, que cela ne leur ferait pas un gros détour et qu’on les accueillerait chaleureusement. Les départs vers leurs quartiers d’hiver ont commencé, ils ont lieu en août et septembre. Bien sûr, je leur ai aussi donné les adresses des copines qui me tiennent toujours compagnie sur le quai…

Pour la minute culturelle, sachez que la cigogne a bien failli disparaître d’Alsace dans les années 1970: il ne restait que 9 couples en 1974 (voyages migratoires vers l’Afrique trop meurtriers). Un programme de réintroduction (l’APRECIAL) a donc été mis en place à Turckheim et cela fonctionne plutôt bien car on comptait 220 couples en 1997. Dans les enclos de réintroduction, les cigognes sont nourries et se reproduisent. Relâchées après trois années, elles hivernent en Alsace, alors que leurs jeunes migrent. Le panneau explicatif que nous avons lu sur place ne donne malheureusement pas de chiffres récents. Par contre, on y trouve un petit poème bien gnan-gnan:

« Cigogne, cigogne, dresse-toi sur tes pieds
apporte à maman un joli bébé
un qui pleure, un qui rit
un qui dans le pot fait un joli pipi. »

IMG_0518Espérons que cette petite visite nous portera chance !
Sinon, je vous livre deux infos de taille pour nous infertiles, lues dans mes lectures de plage cet été:

  • pour celles qui ne sont pas encore mariées, demandez qu’on vous jette des amandes à la sortie de l’église, c’est ce que les Romains faisaient pour améliorer la fécondité…
  • pour celles qui n’ont pas encore lu « 50 nuances de Gr*y », jettez-vous dessus! Bien qu’aucun chiffre ne vienne le confirmer, la rumeur veut qu’un baby-boom soit en marche, puisque certaines femmes font plus l’amour depuis que Grey est rentré dans leur vie… L’hôpital de Leeds en GB a d’ailleurs pris l’info très au sérieux et prend déjà ses dispositions avec cette affiche destinée au staff de la maternité: « Posez votre congé annuel maintenant! ». Ils espèrent avoir leurs équipes au complet pour les futures naissances des « bébés 50 nuances »… Ptbichon, vous l’avez aussi cette affiche ? 😉

Sur ce, je vous laisse, nous filons à Aurillac pour le festival des arts de la rue !
Une belle fin d’été à toutes !

Chienne de vie

Je ne suis pas très présente sur la blogo depuis quelques temps. J’ai essayé de vous lire pour avoir de vos nouvelles (l’adénomachin de Pmavie, le kyste de Mme Icsi, le spermo de M. Julys, les échos de la cigogne égarée et de Titine, etc).

Je suis rentrée dans ma famille en début de semaine, un cousin très proche étant en train de mourir. Phase terminale d’un cancer. Nous le veillons jour et nuit à tour de rôle. 

Je dors peu, je suis fatiguée et surtout très triste. Je tiens le coup le jour car je ne veux pas craquer devant lui, je pleure beaucoup la nuit. 

J’en veux à la terre entière: aux médecins qui n’ont pas su/ pu le soigner, au gouvernement qui met de l’argent dans l’armée et pas assez dans le recherche médicale (on en sait qqch en PMA), à l’Homme qui fait n’importe quoi…

Je veux bien que les cellules déconnent quand on est vieux, mais pas à 40 ou 50 ans. Je rejoins l’avis de Mishqui: mais que fait-on ? Quand va-t-on arrêter les conneries ? La pollution, les pesticides (responsables, entre autres, du cancer du testicule de mon mari), le nucléaire, la mal bouffe et j’en passe… J’enrage. 

Les médecins lui avaient annoncé 5-6 mois à vivre et il s’est battu comme un lion pendant 5 ans. Les opérations, la chimio, rien n’y a fait. Ce n’est plus qu’une question de jours ou d’heures.  Il va nous manquer terriblement. 

Chienne de vie. 

Pour 2015

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir
et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer
et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil
et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence,
aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d’être vous. »

Jacques Brel
(1968)